Exposition en coursDu 12 janvier au 23 février

Particulières,  quatre femmes dans l’abstraction géométrique

Particulières, quatre femmes dans l’abstraction géométrique

Ode Bertrand, Marcelle Cahn, Isabelle de Gouyon Matignon, Aurelie Nemours

« Aucune peinture n’a influencé ni mes études, ni mon travail, ni ma vie. J’étais trop loin des recherches de ce moment-là. J’ai seulement approfondi ma solitude »

m’écrivait Aurelie Nemours en novembre 2005. Quelques semaines plus tard elle s’éteignait. Doit-on comprendre ces paroles comme des mots écrits au seuil d’une vie ou doit-on les recevoir comme étant le chemin de chaque artiste et peut-être même de tout être humain ? Cette expression « approfondir sa solitude » rappelle qu’Aurelie Nemours était aussi poète et prend dans cette exposition, une dimension particulière.