Jean Dewasne ou l’abstraction rationnelle

Musée d’art moderne de la ville de Paris

ActualitéDu 10 juin 2022 au 25 janvier 2023

Né à Lille en 1921. Jean Dewasne est considéré comme l’un des maîtres de l’abstraction constructive. Il suit des études classiques et musicales très poussées puis s’inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il fréquente, pendant deux ans, les ateliers d’architecture avant de se tourner vers la peinture. En 1950, il participe avec Auguste Herbin à la création du Salon des Réalités Nouvelles.

En 1951, il réalise sa première Antisculpture : volume bombé ou creusé recouvert de peinture industrielle. Il est attiré par les effets de brillance et de matité de la peinture industrielle (laque glycérophtalique, laques, émail à froid), des supports (aluminium, Isorel, surfaces métalliques telles que châssis de voitures ou de camions…) et revendique le statut de « peintre de l’âge industriel ». Il utilise des formes abstraites géométriques aux couleurs intenses, en mettant l’accent sur les couleurs primaires. À l’instar de son ami Victor Vasarely, Jean Dewasne élabore une oeuvre rationnelle quasi mathématique qu’il nomme « ensembles plastiques » sans pour autant s’enfermer dans des cercles, des carrés et des triangles.
Reconnu pour ses grandes compositions murales et monumentales éminemment modernes, liées à des projets architecturaux et urbanistiques, il est à l’origine de la mise en couleur du Centre Pompidou (1970), de différentes décorations du siège social de Renault (1975), de stations de métro à Hanovre (1975) et à Rome (2000), et les fresques monumentales de la Grande Arche de la Défense (1989).
En 2011, son oeuvre et ses archives ont fait l’objet d’une donation à l’Etat qui a transféré la propriété des oeuvres de Jean Dewasne à de nombreux musées français dont le Musée d’Art Moderne de Paris qui, par le passé, lui a consacré deux expositions en 1969 « Dewasne : peintures murales » et en 1975 « Dewasne : Antisculptures Cerveaux Mâles », à l’ARC.
Pour en savoir plus c’est ici

Jean Dewasne

Jean Dewasne

Incantation lyrique 1969 laque sur panneau 121 x 180 cm

Jean Dewasne ou l’abstraction rationnelle . Musée d’art moderne de la ville de Paris